A l'arrivée

Ça n’est pas la partie la plus rigolote de l’expatriation une fois que l’on est arrivé mais il faut y passer. Rassurez-vous, l’administration au Québec est globalement efficace.

On apprécie aussi le côté pratique d’arriver dans une province francophone où l’administration communique en Français.

Voici la liste des démarches administratives à faire le plus tôt possible à l’arrivée :

Se loger temporairement

Pour se loger temporairement à l'arrivée, vous pouvez opter pour un Airbnb. Selon vos préférences et votre budget, vous pouvez trouver une chambre privée ou un logement entier dans Montréal.

Sachez que durant l'été, les tarifs augmentent fortement.

Ouvrir un compte bancaire

En Amérique du Nord, le système bancaire est un peu différent de celui en France. Petit tour d’horizon pour s’y retrouver.

Il existe différents types de cartes bancaires :

  • Les cartes de débit : lorsque vous faites des achats ou un retrait d’argent, la somme est immédiatement débitée de votre compte. Bien faire attention aux offres proposées, certaines banques limitent le nombre de d’opérations gratuites et vous facturent un frais fixe par opération ;
  • Les cartes de crédit : lorsque vous payez avec, l’argent n’est pas directement prélevée de votre compte mais débitée d’un compte rattaché à la carte. Une fois par mois au plus tard, vous devrez solder ce compte pour éviter de payer des intérêts.

La carte de crédit

C’est cette dernière carte qui vous permet de constituer votre historique de crédit. Vous verrez vite que les banques sont assez réticentes à vous donner une carte de crédit car vous n’avez pas d’historique de crédit… Cependant, certaines banques proposent aux nouveaux arrivants de bloquer par exemple 1000$ et de vous donner une carte bancaire avec un plafond de 1000$, plafond qui n’est cependant pas mensuel puisque vous pouvez « recréditer » votre carte bancaire quand bon vous semble, vous ne pouvez juste pas faire un même achat supérieur à 1000$.

Sans historique de crédit, il vous sera plus difficile de souscrire à certaines offres bancaire, de louer un logement, … Essayez donc d’obtenir une carte de crédit dès que possible car il vous faudra environ un an avant de constituer votre historique. De plus, les cartes de débit ne sont pas acceptées pour payer sur Internet ou louer une voiture, réserver un hôtel… et certains achats nécessitent une carte de crédit (payer sa facture Internet par exemple).

Les forfaits bancaires

Les forfaits bancaires mensuels, quant à eux, sont assez chers. Comptez 15$ par mois incluant une carte de débit (avec un nombre de débits illimités), une carte de crédit, les chéquiers (qui sont d’ailleurs eux aussi assez chers, ils vous serviront à payer votre loyer par exemple) et un droit de découvert (là aussi, il vous faudra un historique de crédit pour l’activer).

Toutefois, attention aux retraits. Si vous retirez de l’argent dans une autre banque que la vôtre, la banque exploitant le distributeur vous facturera des frais de 1,50 à 3$ et votre banque ajoutera encore d’autres frais.

Inscription au registre des Français établis hors de France

L’inscription au registre des Français établis hors de France est recommandée aux Français qui établissent leur résidence à l’étranger afin de se faire enregistrer au Consulat Général de France dès leur arrivée. Cette formalité est facultative, totalement gratuite et valable 5 ans.

Elle permet aux Français d’accomplir plus facilement les formalités administratives de la vie courante, et d’être protégés, ou assistés dans certaines situations difficiles.

Elle est cependant nécessaire dans les cas suivants :

  • lors de l’établissement ou du renouvellement de la carte nationale d’identité française ;
  • pour demander l’octroi d’une bourse d’études pour les enfants français inscrits dans un établissement scolaire français à Montréal ;
  • pour se faire inscrire sur une liste électorale dans une commune en France.

L’inscription

Elle peut se fait par courrier ou Internet en communiquant quelques documents prouvant votre identité et votre établissement à l’étranger.

La validation de l’inscription prend plusieurs semaines et vous recevrez par la suite un carte comportant votre numéro NUMIC vous permettant de vous inscrire à MonConsulat.fr.

Très pratique, MonConsulat.fr permet de consulter et de mettre à jour vos coordonnées personnelles pour les services consulaires, donne accès à votre situation électorale et permet d’imprimer directement l’Attestation d’inscription consulaire qui est utile dans le domaine fiscal ou douanier pour prouver l’installation à l’étranger ou, parfois, pour ouvrir un compte bancaire à l’étranger.

Pour tout savoir sur les étapes de l’inscription au registre et sur MonConsulat.fr, consultez la page dédiée sur le site Service-Public.fr.

S’inscrire à l’assurance maladie

Dès votre arrivée au Canada, vous pouvez vous inscrire à la Régie de l’Assurance Maladie du Québec (RAMQ), l’équivalent de la CPAM en France.

Cette section ne concerne pas les titulaires d’un PVT qui doivent être en possession d’une assurance privée (fortement recommandé) durant leur séjour au Canada.

Pour éviter de subir les 3 mois de carence, il vous faudra un document indispensable à demander auprès de votre centre CPAM par simple appel téléphonique : le formulaire SE-401-Q-207. Attention à bien le demander suffisamment à l’avance car ce formulaire vous sera envoyé par courrier ou email et cela peut prend au moins un mois.

Une fois ce formulaire en main, vous aurez simplement à vous rendre au centre RAMQ de Montréal avec votre passeport et permis de travail.

Si vous êtes résident temporaire, vous pourrez leur donner l’adresse de votre hébergement temporaire pour qu’ils vous envoient la carte soleil (carte qui permet de ne rien débourser lorsque vous vous rendrez chez un médecin par exemple), si vous n’avez pas encore de logement fixe lors de l’inscription. Cependant, les résidents permanents devront impérativement communiquer une adresse fixe.

Pour plus d’informations, consultez : Admissibilité au régime d'assurance maladie.

Obtenir un Numéro d’Assurance Sociale (NAS) auprès de Service Canada

Consultez le site du gouvernement du Canada: Numéro d'assurance sociale – Aperçu